Le garant

Pour manifester sa volonté d’une concertation ouverte et intégrée aux processus de décision, SNCF Réseau a demandé à la Commission Nationale du Débat Public de nommer un garant. Le garant a été désigné par la CNDP le 3 Février 2016.

Dans une concertation de ce type, le garant constitue l’intermédiaire neutre entre le public et le maître d’ouvrage. Le garant s’engage d’ailleurs par écrit, dès sa nomination, à respecter une stricte neutralité vis-à-vis du projet.

Concrètement, en tant que garant de cette concertation, les missions qui me reviennent peuvent s’illustrer autour de trois pôles:

1

Ma première fonction est de veiller à ce que la concertation permette réellement aux populations concernées de s’informer et de s’exprimer sur le projet proposé par SNCF Réseau, dans le respect des principes fixés par la Commission Nationale du Débat Public :

  • La transparence: l’information sur le projet mise à la disposition du public doit être complète, sincère et accessible à tous.
  • L’équivalence: chaque citoyen, quel que soit son statut, doit pouvoir s’exprimer et sa parole doit être recueillie et écoutée.
  • L’argumentation: une concertation ce n’est ni un sondage ni une enquête d’opinion, mais cela doit être une opportunité d’expression de l’intelligence collective des populations concernées par le projet. Dans ce contexte, il est donc normal d’encourager le développement des arguments des participants.

2

Tout au long de la concertation, je serai un recours pour toutes celles et ceux qui estiment que leurs arguments ne peuvent pas être suffisamment entendus ou qui ne sont pas pleinement satisfaits du déroulement de la concertation. Je veillerai donc à être accessible pour l’ensemble des parties prenantes.

Chacun pourra donc me joindre :

  • Par courriel : alain.radureau@orange.fr.
  • Ou par courrier postal : Alain Radureau, 8 rue Roger Marvaise, 35 000 Rennes.

3

Enfin je veillerai à la mise en œuvre effective des recommandations proposées par la CNDP à l’issue du débat public.

Dans le cas présent, les quatre recommandations formulées par la CNDP et qui ont été rappelées au paragraphe 2.3 de la charte de la concertation, prolongent bien certains thèmes récurrents du débat. Ces recommandations constitueront donc le guide de mon action en termes de contenu de la concertation

Alain RADUREAU

Garant de la concertation de l’étape complémentaire
au débat public du projet LNOBPL