Les objectifs

Améliorer l’accessibilité de la pointe bretonne : Brest et Quimper à 3 heures de Paris

L'objectif d'améliorer l'accessibilité de la pointe de la pointe bretonne s'inscrit dans le prolongement des améliorations actuelles du réseau ferré notamment la mise en service de la LGV BPL (Ligne à Grande Vitesse Bretagne - Pays de la Loire). Il répond à différentes exigences des territoires de la pointe bretonne afin de diminuer leur éloignement des autres ensembles urbains ou centres de décisions à trois échelles.

Améliorer l'accessibilité vers/depuis Paris : dans la continuité de la LGV BPL

C'est un aspect essentiel qui naît de l'ambition d'intégrer, pour les villes de la pointe bretonne, le cercle des villes situées à moins de 3h de Paris. Il provient également de la volonté de compenser la perte relative d'accessibilité liée à l'arrivée de la LGV BPL par rapport au territoire rennais.

Quels apports du projet de LGV BPL en 2017 ? La LGV Bretagne - Pays de la Loire permettra de meilleurs temps de service : les meilleurs services TGV desservant la pointe bretonne afficheront des temps de parcours de l’ordre de 3 h 10 pour des trains sans arrêt et avec des conditions d’exploitation particulières, et un peu moins de 3 h 20 pour des trains avec un arrêt intermédiaire à Rennes, permettant de gagner environ 37 minutes par rapport à l’existant.

Pourquoi dépasser le cap des 3h ? Ce cap autour des 3 heures est considéré comme un critère important pour les choix d’implantation des entreprises comme pour l’attractivité des pôles universitaires – il permet ainsi d’envisager les déplacements professionnels à la journée – mais ce seuil des 3 heures est aussi un atout touristique pour le développement des courts séjours, notamment depuis l’Ile-de-France, et la favorisation du développement d’une économie autour des résidences secondaires dans le Finistère.

Quelle perte d'accessibilité de la Bretagne occidentale comparée à celle de l’aire urbaine de Rennes ? A la mise en service de la LGV Bretagne - Pays de la Loire, l’aire urbaine de Rennes verra ses meilleurs temps de parcours diminuer de 30 % (pour un temps de parcours inférieur à 1 h 30), ceux de Brest et Quimper ne diminuant que de 20 %.

Améliorer l'accessibilité aux autres métropoles du territoire : Rennes et Nantes

Différentes travaux ont eu lieu sur le réseau entre Rennes-Brest et Rennes-Quimper. Elles ont consisté en la modernisation d'une partie du réseau, l'apport d'aménagements au plus proche de l'existant ainsi qu'en des suppressions de passages à niveau. Cela a permis de faire circuler les trains à une vitesse plus élevée. En complément des améliorations déjà apportées au réseau pour faciliter l'accès à Rennes et Nantes depuis la pointe bretonne, le projet LNOBPL a pour objectif de Renforcer le réseau intervilles et l'irrigation des territoires, vous y trouverez des informations supplémentaires sur l'amélioration entre les différentes villes et métropoles du territoire breton et ligérien.

Améliorer l'accessibilité entre les villes de la Bretagne occidentale : la liaison Brest-Quimper

Enfin, et c'est un apport du Débat public LNOBPL, une meilleure accessibilité de la pointe bretonne passe par une amélioration des liaisons internes à la Bretagne occidentale. Cette liaison va bénéficier en 2017 d'une modernisation, mais au-delà de ces aménagements visant à renforcer la liaison existante entre Brest et Quimper, la réflexion porte sur des éléments structurants de modernisation de cette liaison. L'objectif est de rendre le train attractif sur ce secteur afin de relier de manière performante et plus rapide les deux principales villes de la pointe bretonne ainsi que le maillage de villes des territoires desservis.

 


Exprimez-vous sur vos besoins de mobilité concernant cet objectif !


 

Les différentes solutions d’aménagement proposées

Pour comprendre et vous prononcer sur cet objectif retrouvez :

  • Une page dédiée aux Principes d'aménagement du réseau à horizon 2030. Elle présente, de manière synthétique, les différentes zones aménageables sur le réseau ferroviaire dans le périmètre du projet et les quatre types d'aménagement possibles sur celui-ci : la modernisation ; les aménagements au plus proche de l'existant ; les aménagements capacitaires ; et les possibilités de lignes nouvelles.
  • Un outil digital spécifique, le simulateur simplifié de scénarios. Il permet d'endosser la casquette du chef de projet LNOBPL et de découvrir finement toutes les solutions d'aménagement étudiées dans le cadre du projet notamment, pour la pointe bretonne, sur les axes Rennes-Quimper, Rennes-Brest et Brest-Quimper. Vous pourrez constituer vos propres scénarios, les partager et les commenter sur notre forum.

Les documents du projet LNOBPL

Concernant l'accessibilité de la pointe bretonne, vous pouvez consulter en priorité :

  • Le rapport de Description du réseau qui présente notamment les principales caractéristiques techniques deux des trois axes ferroviaires du réseau existant concernés par cet objectif : Rennes - Brest et Rennes - Quimper.
  • L'étude présentant le Service ferroviaire actuel et dans une situation projetée en 2030 sans ou avec LNOBPL, il reprend des éléments de desserte, de temps de parcours, d'exploitation ferroviaire et de capacité du réseau.

Vous retrouverez toutes les informations sur les impacts environnementaux ou les effets socio-économiques du projet sur l'accessibilité de la pointe bretonne sur les Documents LNOBPL.

Quelques documents complémentaires

Certains de ces documents pourraient également vous intéresser :

Le "Carnet d'exploration" réalisé par la DREAL Bretagne portant sur la Mobilité en Bretagne à l'horizon 2035 qui propose d'explorer 5 sujets prospectifs : façonner des territoires de mobilité durable ; saisir les opportunités du monde numérique ; être mobile, un droit individuel, un atout pour le collectif ; imbriquer la multitude des solutions de mobilité ; et fédérer toutes les initiatives pour une mobilité assumée.