Lancement des études préliminaires

Signée le 21 février 2020, la décision ministérielle acte le lancement des études préliminaires de LNOBPL.

Ce grand projet s’inscrit en réponse à plusieurs enjeux de territoire, notamment aux besoins de mobilités à la fois longue distance et du quotidien et en cohérence avec l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050. Il a pour objectifs :

  • de répondre à l’accroissement de population de 20 % sur le territoire Bretagne - Pays de la Loire d’ici 2050 ;
  • d’assurer la cohésion de territoire du réseau dense de villes moyennes structurées autour de trois métropoles Nantes, Rennes et Brest ;
  • de maintenir l’attractivité économique des deux régions pour conforter leur compétitivité ;

en tenant compte des évolutions d’usages résultant du changement climatique.

Après une étape complémentaire au débat public menée en 2016 et 2017, il était nécessaire de connaître les décisions sur l’aéroport de Notre-Dame des Landes et la Loi d’orientation sur les mobilités, pour poursuivre les études.

  Consulter la décision ministérielle

Les actions prioritaires conformément à la décision ministérielle

En premier lieu, il est nécessaire de mettre à jour les études réalisées antérieurement afin d’actualiser un socle commun de références pour la poursuite des études, en tenant compte des effets observés sur la mobilité après la mise en service de la LGV Bretagne - Pays de la Loire (entre le Mans et Rennes) et de l’évolution des enjeux territoriaux et environnementaux.  Ce point zéro permettra d’objectiver les besoins de mobilité pour les trajets occasionnels de longue et courte distance comme pour les trajets du quotidien, l’enjeu étant de travailler en parallèle sur ces deux dimensions.

Il s’agira ensuite, concernant l’axe Nantes - Rennes - Bretagne Sud :

  • de lancer les études préliminaires (étape 1) à l’enquête d’utilité publique d’une section de ligne nouvelle entre Rennes et Redon,
  • de lancer les études d’amélioration de la ligne existante Nantes - Savenay - Redon, afin de permettre une desserte à la demi-heure entre Nantes et Rennes, notamment l’amélioration de la signalisation dont l’opportunité de mise en place de la signalisation ERTMS en bonne articulation avec son déploiement sur l’axe Nantes - Angers - Sablé et avec la création de la section de ligne nouvelle entre Rennes et Redon.

Concernant l’axe nord Rennes - Brest, il s’agira :

  • de construire un schéma directeur d’axe visant à son amélioration progressive en cohérence avec l’objectif de relier Brest à 3 heures de Paris à long terme – ce schéma directeur d’axe décrira les solutions techniques d’infrastructures et de services à mettre en œuvre à différents horizons de temps au regard des besoins de mobilité.

Ces actions seront menées en cohérence avec les schémas directeurs des nœuds ferroviaires de Nantes et Rennes.

La crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19 est susceptible de transformer durablement les mobilités. Le programme d’études et de concertation sera potentiellement adapté en conséquence, sans que cela remette foncièrement en cause le lancement de cette nouvelle étape.

Un grand projet au service des mobilités

LNOBPL s’inscrit dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités notamment en ce qui concerne la priorité donnée aux transports du quotidien, en prenant en considération les trajets occasionnels de longue et courte distance ainsi que les trajets les plus réguliers.

Cartographie LNOBPL