Contribution des Comités Régionaux CGT Bretagne-Pays de la Loire

0
0
Profile picture for user UIT CGT Bretagne-Pays de la loire
UIT CGT Bretag…

0 scénario(s) réalisé(s)

Publié le 23/02/2017 à 15:39

  • Dégager des possibilités d'évolution à long terme du réseau en augmentant la capacité notamment aux abords des principales agglomérations (voyageurs et fret)

L’amélioration de l’entrée de Nantes par l’Ouest, en intégrant un scénario passant par l’île de Nantes, alternatif au tunnel de Chantenay saturé, offre une possibilité supplémentaire de desserte péri urbaine, et permet de maintenir une desserte des marchandises en centre-ville. La création d’un accès ferroviaire (pont ou tunnel) à la pointe ouest de l’ile et le maintien de la voie existante vers la gare centrale assurerait efficacement l’avenir du transport ferroviaire au cœur de la métropole pour les prochaines décennies.

D’autre part, la construction d’une portion de voie à l’ouest de Savenay (une virgule en jargon ferroviaire) permet de relier St Nazaire à Rennes sans changement de sens à Savenay. Cette réalisation à la marge du projet LNOBPL est comparable à l’intégration de la virgule ferroviaire de Sablé-sur-Sarthe au moment du lancement des travaux de la LGV BPL et qui se concrétise aujourd’hui par la création de nouvelles relations ferroviaires.  La virgule de SAVENAY trouve, elle, son utilité pour l’acheminement du FRET ferroviaire du Grand Port Maritime via Rennes et Le Mans libérant ainsi des sillons de circulation entre Savenay – Nantes et Nantes – Angers. Elle est également utile pour les voyageurs qui pourront sans rupture de correspondance faire en direct Rennes - Saint Nazaire – La Baule – Le Croisic ou inversement.                     

Concernant la gare de Rennes, malgré les travaux de modernisations en cours, celle-ci constitue un point nodal important. L'augmentation des flux voyageurs, le nécessaire report modal du trafic marchandise de la route vers le rail, tout cela nécessite une véritable réflexion de fond accompagnée d'études permettant de dégager des axes d'améliorations. La question sensible de son contournement doit faire l'objet d'une étude car elle permettrait de répondre à la question de sa désaturation. La CGT propose une liaison ferroviaire classique à l’endroit où les tronçons le Mans-Rennes et Rennes-St Malo sont les plus proches ;   ce dernier axe étant relié à l'axe Rennes-Brest. Cette solution est peu mobilisatrice en termes de foncier et permettrait en outre d'améliorer la capacité du réseau à absorber les flux marchandises et voyageurs vers le Nord