La nouvelle liaison Rennes-Nantes devra être économe et irriguer tous les territoires traversés.

0
0
Profile picture for user dada35
dada35

0 scénario(s) réalisé(s)

Publié le 27/02/2017 à 14:06

L'Association des Usagers des Transports en Ille-et-Vilaine (Autiv)
avait émis le cahier d'acteur n°22 à propos de la future liaison
Rennes-Nantes.

Elle confirme sa position émise dans celui-ci à savoir le choix du tracé
bleu Nord.

Ce dernier permettrait en effet de reprendre au mieux des
infrastructures déjà existantes :
- au nord l'actuelle ligne ferroviaire Rennes-Redon jusqu'à Beslé
- au sud la plateforme de l'ancienne ligne ferroviaire Beslé-Nantes via
Blain et Guéméné-Penfao et l'aéroport NDL.

Cette solution serait et de loin :
- la plus économique et la moins traumatisante en termes d'expropriations
- la plus économique et la moins traumatisante en termes de consommation de terres agricoles
- la plus écologique et la moins traumatisante en termes de bouleversement des espaces traversés.

Certains avanceront sur ce dernier point que ce tracé traverse le milieu
naturel sensible de la Forêt du Gâvres.
C'est exact mais il est préférable, écologiquement parlant, d'emprunter
une plateforme déjà existante dans cette forêt que d'en créer une
nouvelle sur ses abords. En effet, le bocage bordant la forêt est très
riche faunistiquement et floristiquement parlant et toute nouvelle
infrastructure y engendrerait des perturbations considérables. De plus,
ces abords de la forêt sont assez densément peuplés et l'insertion de
toute nouvelle infrastructure y sera par nature difficile compte tenu
des tensions rêgnant actuellement autour de Notre-Dame des Landes.

Une attention particulière devra également être apportée au
contournement de l'agglomération de Blain et des traversées des vallées de La Vilaine et du Don.

Pour information, cette plateforme ferroviaire comporte de longues lignes droites et des courbes d'ample rayon. 

Enfin, nous confirmons que le projet lnobpl devra comporter quelques
gares intermédiaires (ex : Guipry-Messac) afin que les territoires
situés entre les métropole rennaises et nantaises ne soient pas
décrochés par rapport à ces dernières.

Daniel Leclerc
Président de l"Autiv (tél 06 83 60 67 65)