Les liaisons nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire : Contribution complémentaire du CESER des Pays de la Loire

0
0
Profile picture for user CESER_PaysdelaLoire
CESER_PaysdelaLoire

0 scénario(s) réalisé(s)

Publié le 27/02/2017 à 16:55

A l'occasion de la relance d'une concertation complémentaire au débat public sur le projet ferroviaire de Liaisons nouvelles Ouest Bretagne Pays de la Loire (LNOBPL), le CESER souhaite compléter sa contribution. (cf. pièce jointe)

Le CESER souhaite en particulier pointer les aspects déterminants pour engager ce projet ferroviaire ambitieux, interrégional :

  • Disposer d'une liaison performante entre Nantes et Rennes à la fois en fréquence et en gain de temps ; Le gain de temps sera à apprécier en fonction des solutions techniques retenues (capacité d’investissement, parties de lignes nouvelles ou pas, enjeux environnementaux) ;

    En terme de fréquence, l’objectif de viser à terme une desserte toutes les heures (voire à la demi-heure en heure de pointes) nous parait important ;

  • Améliorer les liaisons avec les villes de la Bretagne littorale. Le CESER se félicite que soit intégrée dans le périmètre soumis à concertation la modernisation de la liaison Brest–Quimper ce qui permet d’envisager une desserte ferroviaire performante des villes du littoral Atlantique, de Brest à Nantes voire Bordeaux ;
  • Réaliser les meilleurs choix, en termes de temps de parcours, de capacité de lignes, d'emprises foncières, d'enjeux environnementaux, en fonction des attentes des usagers et des coûts et des moyens de financements ;
  • Construire un Schéma directeur pour "phaser" le projet LNOBPL et dessiner les priorités en fonction des besoins et des financements (à horizon 2030 et après pour les portions de lignes nouvelles). Il faut se féliciter que l’approche de cette concertation met bien en avant la possibilité de dérouler ce projet dans le temps par la possibilité de réaliser les investissements de manière séparée ;
  • Améliorer/moderniser prioritairement partout où c'est possible, ce qui n'exclut éventuellement pas des segments de lignes nouvelles au départ de Rennes vers la Bretagne Sud et Nord, en mutualisant ce tronçon qui permettrait une desserte Rennes-Nantes accélérée ;
  • Traiter de la capacité des gares de Nantes et Rennes, et de leur périphérie et d’envisager la mise en place de terminus techniques permettant des dessertes périurbaines (exemple Savenay, St Etienne de Montluc) ;
  • Prendre en compte la desserte de Saint-Nazaire et de la côte d’Amour, via la virgule de Savenay, vers Rennes et l’Ouest de la Bretagne, à l’exemple de l’intégration dans le projet, de Brest-Quimper.