Quelle solution à la saturation du tunnel de Chantenay ?

2
0
Profile picture for user djakk
djakk

1 scénario(s) réalisé(s)

Publié le 22/11/2016 à 18:00

Avec une nouvelle liaison Nantes - Rennes, le tunnel de Chantenay sera saturé, et il n'est rien proposé comme solution. Je ne vois qu'une possibilité, un doublement du tunnel qui donne sur une gare de Nantes souterraine ! … 

Faut-il attendre la mise en service de la nouvelle liaison Nantes - Rennes vers 2030 pour se pencher sur le problème ? Je préfèrerai qu'on s'y intéresse maintenant, pour ne pas être limité pendant des dizaines d'années à un train toutes les 30 minutes sur Rennes - Nantes. La ligne nouvelle Rennes - Nantes pourrait traverser Nantes en tunnel afin de résoudre dès la mise en service le souci de saturation, soit par le nord-ouest (besoin d'une gare de Nantes souterraine), soit par le nord-est (arrivée par l'est, pas besoin de gare souterraine). Du coup, pour éviter de construire une gare souterraine, il vaudrait mieux arriver par le nord-est … exemple : un tunnel Orvault - La Haluchère - hôpital Bellier. 

Profile picture for user Charles
Charles

2 scénario(s) réalisé(s)

Publié le 23/11/2016 à 11:21

Je rejoins djakk, sur l'idée du nouveau tunnel pour doublonner celui de chantenay, ce qui permettrait à la fois des gains de temps et de capacité.

On pourrait alors envisager un barreau nddl vers Savenay pour l'interville vers St Nazaire, afin de consacrer le tunnel de chantenay a la diamètralisation du tram-train et y aménager des stations en centre ville.

Pour ce qui est du tracé du nouveau tunnel, je le vois le plus direct possible entre la gare et la rn 137 (soit 6,5km). Il y a même la possibilité de faire une gare au petit-port au milieu du campus universitaire nantais. Pour ce qui concerne la gare, ça peut être fait sous le jardin des plantes, même si je devine un coût élevé.

Mais on est sur une thématique de long terme. A nous de ne pas bloquer les opportunités des générations futures :)

Profile picture for user superadmin

Équipe-projet LNOBPL

SNCF Réseau

Publié le 23/12/2016 à 10:55

Merci pour ces contributions.

Tout d’abord, vous pouvez prendre connaissance des études d’exploitation qui détaillent la capacité du tronçon Nantes - Savenay, avec et sans réalisation du projet LNOBPL, en suivant ce lien : Etudes d'exploitation et de capacité.

Pour vous répondre plus finement :

  • A moyen terme, le point de limite de capacité se situe au droit du garage TGV de Chantenay, à l’ouest du tunnel, qui crée une contrainte de cisaillement lors de mouvements techniques.
  • A long terme, à l’horizon LNOBPL, l’ajout de circulations entre Nantes et Rennes en heure de pointe est possible mais sature le tronçon Nantes - Chantenay (c’est-à-dire qu’il n’est pas possible d’y ajouter d’autres nouvelles circulations en heure de pointe).
  • Au-delà, des aménagements capacitaires (avec l’ajout de voies) s’avèrent nécessaires, notamment pour accueillir plus de circulations périurbaines.

Bien sûr, créer un nouveau tunnel comme suggéré accroîtrait sensiblement la capacité du réseau et permettrait potentiellement de réduire les temps de parcours. Mais un tel ouvrage présente un coût très important et n’apparaît pas indispensable pour les circulations envisagées ; il ne fait en conséquence pas partie des solutions techniques imaginées pour LNOBPL.