Le développement durable

0
0
le 27/01/2017
Par iwan

70) Brest - Landerneau - Landivisiau - Morlaix - Plouaret - Guingamp  - Saint-Brieuc - Lamballe - Rennes

71) Brest - Landerneau - Landivisiau - Morlaix - Plouaret - Guingamp  - Saint-Brieuc - Lamballe - Dinan - St-Malo (voie nouvelle) / Dol - Normandie

72) Lannion - Plouaret - Guingamp - St-Brieuc - Lamballe - Rennes

73) Roscoff - St-Pol - Morlaix

74) Carhaix/Paimpol - Guingamp - St-Brieuc

75) Quintin - St-Brieuc - Lamballe

76) Lannion - Guingamp - St-Brieuc - Lamballe - Dinan

77) Dinan - Châteauneuf - St-Malo // Dinan - Dol // Dinan - Dinard

78) Cancale - St-Malo - Dinard - Saint-Cast

79) St-Malo - Dinard - St-Cast - Erquy - St-Brieuc - Paimpol - Tréguier - Perros G / Lannion - Morlaix // Lannion - Perros

80 ) Erquy - St-Brieuc - St-Quay

0
0
le 27/01/2017
Par iwan

60) Le Croizic - Saint-Nazaire - Nantes - Angers - Saumur - Tours

61) Saint-Nazaire - Nantes - Angers

62) Redon - Nantes - Angers - Saumur

63) Châteaubriant/NDDL/Carquefou - Nantes - Paimboeuf/Pornic/St-Gilles-Croix de Vie

64) Savenay - Clisson

65) Rennes - Nantes - Poitiers

66) Vannes - Nantes - La Roche - Les Sables

0
0
le 27/01/2017
Par iwan

50) Redon - Vannes - Auray - Lorient - Quimper (toutes gares d'arrets)

51) Quimper - Douarnenez - Pont-Croix - Audierne
52) Quimper - Pont-Labbé - Loctudy - Penmarc'h
53) Quimper - Benodet - Fouesnant - Concarneau - Quimperlé

54) Guidel - Ploemeur - Lorient - Lannester - Riantec - Plouhinec - Etel - Quiberon
55) Quiberon - Carnac - Arradon - Vannes - Sarzeau - Arzon 
56) Vannes - Theix - Muzillac

0
1
le 27/01/2017
Par iwan

Créer une véritable desserte durable de l'agglomération Brestoise et de son aire urbaine 

40) Brest - Plouzané -  Le Conquet

41) Brest - Bohars - Guilers - Saint-Renan - Ploudalmézeau

42) Brest - Gouesnou - Plabennec - Lannilis - Plouguerneau

43) Brest - Gouesnou - Plabennec - Lesneven - Brignogan 

44) Brest - Gouesnou - Plabennec - Lesneven - Plouescat - Saint-Pol de Léon - Roscoff

45) Brest - [...] - Morlaix

46) Brest - Landerneau - Landivisiau - Morlaix - [...] - Plouaret - [...] - Lannion

47) Brest - [...] Châteaulin (par voie nouvelle enjambant l'Elorn) - Crozon - Camaret

48) Brest - Plougastel - Pont-de-Buis - Châteaulin - Quimper

0
0
le 27/01/2017
Par iwan

De façon à optimiser le réseau périurbain de Rennes, le structurer à l'échelle de l'Aire Urbaine et du grand bassin en créant ex-nihilo des liaisons entre les pôles secondaires de la région et Rennes ou eux mêmes.

10) Brest - St-Brieuc - Rennes - Vitré - Laval - Le Mans

11) Saint-Brieuc - ... - L'Hermitage - Montauban - Montfort - Rennes - Châteaubourg - Vitré - ... - Laval

12) Mauron - ... - La Brohinière - ... - Rennes - ... - Vitré

20) Saint-Malo - ... - Montreuil - Betton - Rennes - Messac - ... - Redon

21) Montreuil - ... - Rennes - ... - Messac

22) Cherbourg / Caen - St-Lô - Avranches - Dol - Rennes - Redon - Vannes - Auray - Lorient - Quimper

23) Nantes - Ponchateau - Redon - Rennes - Dol - St-Malo

30) Ploermel - ... - Rennes - ... - Fougères

35) Châteaubriant - ... - Rennes - ... - Dinan - ... - Dinard
 

 

 

0
0
le 25/01/2017
Par JDB

Quel est le train du futur?

Un train qui dessert toutes les gares et a donc une vitesse limitée? Ces trains du quotidien sont toujours les parents pauvres et d'ailleurs ils sont totalement ignorés dans vos projets. Pourtant ces trains représentent plus de 90% des clients de la SNCF.

Un train rapide (TGV ou plus rapide) qui ne dessert que 3 ou 4 gares en Bretagne et concerne moins de 10% des trajets? Tous vos projets visent le gain de temps. D'ailleurs pour augmenter le nombre de voyageurs dans le simulateur on n'a pas le choix. Pourtant dès que le prix du pétrole monte (et il montera à l'horizon des 30 ans du projet) la fréquentation monte également. 

un TGV qui s'arrête dans toutes les gares (comme certains projets le laissent supposer) est un gouffre énergétique et financier qui ne satisfait personne.

Pour moi le train du futur est un train prévoyant l'intermodalité que SNCF réseau réclame dans toutes villes avec les fameux "PEM" : il est possible d'y embarquer des vélos (et non comme les derniers TER qui sont un retour en arrière de ce point de vue). Le réseau doit être en mesure de gérer des dépassements de trains puisqu'il y doit y avoir un mélange entre omnibus qui s'arrêtent dans toutes les gares et TER "rapides" qui ne désservent que quelques gares "importantes" servant également de correspondance avec les omnibus. Ces correspondances optimisées sont essentielles pour attirer vers le trains les usagers faisant des trajets du type Rennes<->Yffiniac. actuellement en TER 'est 1h13 (20 minutes de plus que Rennes<->St Brieuc) sans le temps pour effectuer le dernier km et en voiture c'est 1h dernier km compris. 

0
0
le 24/01/2017
Par CM47

Bonjour,

Au nom de la CLCV du Finistère, je formule les demandes suivantes :

1- Assurer pour 2030 des liaisons plus rapides entre Brest et Paris d'une part, Quimper et Paris d'autre part, avec pour objectif un temps de trajet de 3 h.

2- Assurer pour 2020 une liaison plus rapide entre Brest et Quimper, avec pour objectif un temps de trajet de 45 mn.

3- Assurer des liaisons plus rapides  :

     - entre Quimper et Nantes d'une part, Quimper et Rennes d'autre part, par un aménagement de ligne entre Quimper et Lorient ;

     - entre Redon et Nantes, sans créer de voie nouvelle passant par l'hypothétique aéroport Notre-Dame des Landes.

4- Maintenir ou rétablir les liaisons entre les villes du territoire (exemples : Quimper-Guingamp, Brest-Lannion, Morlaix-Roscoff).

Cordialement,

Claude Martel,

coprésident CLCV du Finistère

 

0
0
le 21/01/2017
Par Niak

Encore des réflexions stériles.... Le principe de base du TGV, pour qu'il soit rentable, est de relier très rapidement les grandes villes entre elles et la capitale. Ceci passe par l'utilisation de ligne à grande vitesse spécifique. Le TGV sera alors concurrentiel avec le transport aérien. Aujourd'hui on essaie de tricher et d'améliorer le réseau existant et faire rouler le TGV à des vitesses "basses" (- de 300km/h) et chaque commune impactée par la traversée revendique un arrêt. On obtient donc un train rapide hors de coût, peu concurrentiel et peu performant. Lorsque monsieur X prend l'avion sur un parcours national, il parcourt quelques kilomètres pour son rendre dans un aéroport. Il a alors accès a un avion qui va effectuer un vol a destination d'un autre aéroport à une vitesse vraie 500 à 600 km/h peut-être même moins et les prix sont très élevés et le confort très limité.

La voiture est l'autre concurrent du train, elle offre plus de souplesse, mais reste moins rapide, plus risquée (accidents radars embouteillages pollution etc) et surtout beaucoup plus chère (prix des carburants, péages, amendes, écologie).

Le TGV met Marseille à 3h10/3h15 de Paris, sans formalités complexes d'embarquement à un prix raisonnable. Il faut faire la même chose à l'ouest Nantes-Paris à 1h45 et Brest - Paris à 2h30. Les solutions entre les deux mènent à rien, et à terme condamneront le TGV.

0
0
le 18/01/2017
Par iroise

rappel scénario n °1 du Conseil de développement de la Métropole et du Pays de Brest axé sur une amélioration Brest Rennes et Brest Quimper Nantes ( Avec  moins 16 minutes sur Brest Landerneau Quimper)   gain également sur Quimper Rennes.

 

0
0
le 18/01/2017
Par iroise

scénario n°3 du Conseil de développement de la Métropole et du Pays de Brest scénario préférentiel

amélioration Brest Rennes avec objectif Brest Rennes 1h30 et Brest Quimper Lorient Nantes en 2h30  avec Gain de 16 minutes sur Brest Quimper, de 23 minutes sur Brest Lorient et de 31 minutes sur Brest Nantes scénario intéressant aussi st Nazaire