Forum LNOBPL

Le dispositif de concertation

0
0
le 28/02/2017
Par NEXUS Asso

En pièce jointe, le courrier de NEXUS adressé à Monsieur Alain RADUREAU, Garant de la concertation publique du projet LNOBPL

Dans ce courrier, notre association demande un élargissement géographique de la concertation aux 4 départements oubliés

Lien vers lettre ouverte à Monsieur AUDUREAU CNDP projet LNOBPL
http://www.nexus-asso.fr/wp-content/uploads/2016/11/LetNexusCNDP.LNOBPL18.11.2016+P.pdf

NEXUS Asso
06 88 72 01 72
www.nexus-asso.fr
terrennesstgilles@nexus-asso.fr

2
0
le 28/02/2017
Par Chambres d'agr…

Complément au cahier d'acteur n° 37 élaboré par la profession agricole des 5 départements concernés, la contribution de la Chambre régionale d'agriculture de Bretagne sur ce second temps de concertation en pièce jointe.

5
0
le 27/02/2017
Par ALC-35

Les territoires traversés par les différents scénarii ne sont pas vides, loin s’en faut !

Premier tissu économique impacté, l’agriculture doit être prise en compte dans le scénario qui ressortira de cette deuxième phase de concertation.

Vous trouverez ci-joint la contribution de la FRSEA Bretagne, premier syndicat agricole breton, et ses revendications pour protéger son outil de travail.

0
0
le 23/02/2017
Par UIT CGT Bretag…
  • Le dispositif de concertation

La première phase de concertation du débat public sur le projet LNOBPL a été organisé d’une manière très ouverte. La diversité des intervenants, citoyens, politiques, associations, syndicats, acteurs économiques, a permis de percevoir les propositions de toutes et tous. Les 43 cahiers d’acteurs et 30 contributions déposés témoignent de l’intérêt et de l’implication de la société civile pour le projet LNOBPL. En revanche, la seconde phase a été organisée d’une manière à scinder les participants par catégorie, usagers et citoyens, acteurs économiques et élus. Seul le forum du site internet dédié au débat a permis une intervention au vu de tous. Seulement, nous n’y trouvons pas les avis des élus qui peuvent être considérés comme les décideurs. De plus, l’outil novateur qu’est le simulateur de projet, nous a enfermés dans des scénarios trop restreints puisque le centre Bretagne et la ligne Nantes-Rennes via Châteaubriant n’étaient pas envisageable par ce logiciel. 

La réunion conclusive du 7 mars 2017 sera le seul moment partagé par tous les acteurs, mais le but étant de rendre compte des divers travaux des ateliers, la confrontation d’idée y aura donc une place forcément limitée.

La CGT regrette donc que la méthodologie choisie pour organiser la deuxième phase du débat public ait trop séparé les différents intervenants favorisant ainsi l’entre-soi au lieu d’ouvrir en grand les échanges pourtant si nécessaires pour de tels projets.

0
0
le 04/02/2017
Par laureldenantes

Bonjour,

Tout d'abord, je trouve que la concertation c'est bien mais elle est confidentielle dans le cadre de ce projet. Pour ma part, j'ai du chercher les informations pour m'inscrire sur votre site. J'ai fais cette démarche car l'aménagement du territoire me passionne mais pour le citoyen non passionne par cette thematique, je ne suis pas sur qu'il soit au courant...

On est loin d'une communication massive.

Concernant ma remarque sur le fond du projet de lgv entre Rennes et Nantes. 

L'horizon de mise en service est annoncé pour 2030-2035. Comme vous devez le savoir (nombreux articles dans la presse), à cet horizon, plus de la moitié du parc automobile sera électrique ou hybride et  la voiture autonome annoncée pour 2020 sera fortement entrée dans la pratique quotidienne.

Le projet de Lgv proposé un déséquilibre du territoire rural au profit des deux metropoles Nantes et rennes pour un prix pharaonique.

Les véhicules autonomes sur la 2x2 voies Nantes et Rennes seront un sérieux concurrent. Je ne suis pas sur que cet élément soit prix en compte dans le bilan socio economique du projet. Le côté écolo du TGV ne tient plus puisque les véhicules rouleront avec la même énergie : l'électricité.

Le seul argument valable pour un tel projet c'est le gain de temps. Mais seulement pour les Nantais et les rennais!!! Les autres territoire en seront exclus.

La lgv s'est bien mais sûr de longues distances. Vendez nous un rennes -Nantes - Niort - bordeaux - Espagne/Toulouse et la je serai d'accord.

En attendant ce beau projet, la lgv Nantes-rennes seule est inutile vu le développement des véhicules autonomes et la part du vehicule électrique d'ici 2030/2035.

 

0
0
le 21/01/2017
Par Niak

Encore des réflexions stériles.... Le principe de base du TGV, pour qu'il soit rentable, est de relier très rapidement les grandes villes entre elles et la capitale. Ceci passe par l'utilisation de ligne à grande vitesse spécifique. Le TGV sera alors concurrentiel avec le transport aérien. Aujourd'hui on essaie de tricher et d'améliorer le réseau existant et faire rouler le TGV à des vitesses "basses" (- de 300km/h) et chaque commune impactée par la traversée revendique un arrêt. On obtient donc un train rapide hors de coût, peu concurrentiel et peu performant. Lorsque monsieur X prend l'avion sur un parcours national, il parcourt quelques kilomètres pour son rendre dans un aéroport. Il a alors accès a un avion qui va effectuer un vol a destination d'un autre aéroport à une vitesse vraie 500 à 600 km/h peut-être même moins et les prix sont très élevés et le confort très limité.

La voiture est l'autre concurrent du train, elle offre plus de souplesse, mais reste moins rapide, plus risquée (accidents radars embouteillages pollution etc) et surtout beaucoup plus chère (prix des carburants, péages, amendes, écologie).

Le TGV met Marseille à 3h10/3h15 de Paris, sans formalités complexes d'embarquement à un prix raisonnable. Il faut faire la même chose à l'ouest Nantes-Paris à 1h45 et Brest - Paris à 2h30. Les solutions entre les deux mènent à rien, et à terme condamneront le TGV.

0
0
le 18/01/2017
Par iroise

rappel scénario n °1 du Conseil de développement de la Métropole et du Pays de Brest axé sur une amélioration Brest Rennes et Brest Quimper Nantes ( Avec  moins 16 minutes sur Brest Landerneau Quimper)   gain également sur Quimper Rennes.

 

0
0
le 18/01/2017
Par iroise

scénario n°3 du Conseil de développement de la Métropole et du Pays de Brest scénario préférentiel

amélioration Brest Rennes avec objectif Brest Rennes 1h30 et Brest Quimper Lorient Nantes en 2h30  avec Gain de 16 minutes sur Brest Quimper, de 23 minutes sur Brest Lorient et de 31 minutes sur Brest Nantes scénario intéressant aussi st Nazaire 

0
0
le 18/01/2017
Par Resyak