Forum LNOBPL

Les possibilités d'évolution à long terme du réseau

0
0
le 28/02/2017
Par NEXUS Asso

En pièce jointe, le courrier de NEXUS adressé à Monsieur Alain RADUREAU, Garant de la concertation publique du projet LNOBPL

Dans ce courrier, notre association demande un élargissement géographique de la concertation aux 4 départements oubliés

Lien vers lettre ouverte à Monsieur AUDUREAU CNDP projet LNOBPL
http://www.nexus-asso.fr/wp-content/uploads/2016/11/LetNexusCNDP.LNOBPL18.11.2016+P.pdf

NEXUS Asso
06 88 72 01 72
www.nexus-asso.fr
terrennesstgilles@nexus-asso.fr

2
0
le 28/02/2017
Par Chambres d'agr…

Complément au cahier d'acteur n° 37 élaboré par la profession agricole des 5 départements concernés, la contribution de la Chambre régionale d'agriculture de Bretagne sur ce second temps de concertation en pièce jointe.

0
0
le 28/02/2017
Par altro

Le projet lnobpl constitue les sections extrêmes du projet européen porté par ALTRO Via atlantica avec des liaisons vers Bordeaux/Péninsule ibérique et vers Lyon/Italie-Europe cenrale.

www.altro.org

0
0
le 27/02/2017
Par CCINSN

Dans la contribution en pièce jointe, la CCI Nantes St Nazaire rappelle son soutien au projet LNOBPL, et souhaite mettre particulièrement l’accent sur les points suivants :

  • Le projet LNOBPL doit à la fois permettre d’améliorer considérablement la desserte entre Nantes et Rennes (temps de parcours et fréquence), en passant inévitablement par le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Mais cela ne peut s’imaginer sans offrir des capacités supplémentaires pour les dessertes périurbaines et ce, afin d’assurer le bon fonctionnement, à long terme, de notre système de transport métropolitain et permettre le report modal.
  • Ce projet est important pour connecter les métropoles entre elles, et finalement, accroître leur visibilité dans le paysage européen.
  • Mais c’est aussi un projet à inscrire dans une dimension plus vaste de développement et de perfectionnement de l’offre ferroviaire à destination des entreprises et habitants du Grand Ouest : en travaillant notamment sur la résorption de points durs importants (tunnel de Chantenay, la saturation de la ligne Nantes Angers, traversée du sud Ile de France etc…) et en améliorant les connexions longue distance
5
0
le 27/02/2017
Par ALC-35

Les territoires traversés par les différents scénarii ne sont pas vides, loin s’en faut !

Premier tissu économique impacté, l’agriculture doit être prise en compte dans le scénario qui ressortira de cette deuxième phase de concertation.

Vous trouverez ci-joint la contribution de la FRSEA Bretagne, premier syndicat agricole breton, et ses revendications pour protéger son outil de travail.

0
0
le 23/02/2017
Par UIT CGT Bretag…
  • Dégager des possibilités d'évolution à long terme du réseau en augmentant la capacité notamment aux abords des principales agglomérations (voyageurs et fret)

L’amélioration de l’entrée de Nantes par l’Ouest, en intégrant un scénario passant par l’île de Nantes, alternatif au tunnel de Chantenay saturé, offre une possibilité supplémentaire de desserte péri urbaine, et permet de maintenir une desserte des marchandises en centre-ville. La création d’un accès ferroviaire (pont ou tunnel) à la pointe ouest de l’ile et le maintien de la voie existante vers la gare centrale assurerait efficacement l’avenir du transport ferroviaire au cœur de la métropole pour les prochaines décennies.

D’autre part, la construction d’une portion de voie à l’ouest de Savenay (une virgule en jargon ferroviaire) permet de relier St Nazaire à Rennes sans changement de sens à Savenay. Cette réalisation à la marge du projet LNOBPL est comparable à l’intégration de la virgule ferroviaire de Sablé-sur-Sarthe au moment du lancement des travaux de la LGV BPL et qui se concrétise aujourd’hui par la création de nouvelles relations ferroviaires.  La virgule de SAVENAY trouve, elle, son utilité pour l’acheminement du FRET ferroviaire du Grand Port Maritime via Rennes et Le Mans libérant ainsi des sillons de circulation entre Savenay – Nantes et Nantes – Angers. Elle est également utile pour les voyageurs qui pourront sans rupture de correspondance faire en direct Rennes - Saint Nazaire – La Baule – Le Croisic ou inversement.                     

Concernant la gare de Rennes, malgré les travaux de modernisations en cours, celle-ci constitue un point nodal important. L'augmentation des flux voyageurs, le nécessaire report modal du trafic marchandise de la route vers le rail, tout cela nécessite une véritable réflexion de fond accompagnée d'études permettant de dégager des axes d'améliorations. La question sensible de son contournement doit faire l'objet d'une étude car elle permettrait de répondre à la question de sa désaturation. La CGT propose une liaison ferroviaire classique à l’endroit où les tronçons le Mans-Rennes et Rennes-St Malo sont les plus proches ;   ce dernier axe étant relié à l'axe Rennes-Brest. Cette solution est peu mobilisatrice en termes de foncier et permettrait en outre d'améliorer la capacité du réseau à absorber les flux marchandises et voyageurs vers le Nord

1
0
le 23/02/2017
Par IEF

Une desserte rapide de la pointe bretonne est l’un des thèmes qui importe tout particulièrement aux décideurs économiques représentés au sein d’Investir en Finistère. Elle est indispensable à l’attractivité de notre territoire et à la compétitivité de nos entreprises.

 

Brest et Quimper seront en 2017 encore à plus de 3h30 de Paris, pour les trains de semaine les plus performants. Même Morlaix ou Quimperlé ne réussissent pas à descendre en dessous de la barre des 3h, objectif incontournable pour que le train devienne une réelle alternative à l’avion ou à la voiture. Il s’agit d’un engagement de l’Etat depuis des dizaines d’années et qui devait être effectif en 2012.

 

Notre Région est de plus en plus marquée par une croissance à deux vitesses entre ses composantes occidentale et orientale et cette tendance risque encore de s’accentuer le 2 juillet 2017, lorsque Rennes sera seulement à 1h30 de Paris et encore à plus de 2h de Brest et Quimper. Les travaux complémentaires à prioriser dans le cadre de LNOBPL doivent servir en premier lieu désormais la Bretagne occidentale sous peine d’accentuer encore sa péninsularité.

 

Investir en Finistère demande donc à ce que les aménagements ou lignes nouvelles se réalisent prioritairement à l’Ouest de Saint Brieuc et Lorient et concourent aux objectifs suivants :

  • N°1 : Brest / Quimper – Paris : 3h (ce qui implique Brest/ Quimper – Rennes à 1h30)
  • N°2 : Brest / Nantes : 2h30

 

Investir en Finistère fait le choix de ne pas déposer de scénario via le simulateur (options insuffisantes) mais de rester sur sa proposition de scénario propre, déposé au nom des acteurs économiques finistériens (chambres consulaires, Union des entreprises 29, CGPME 29, CJD de Brest et Quimper) dans le cadre du débat public LNOBPL, accessible en pièce jointe.

Les décisions qui seront prises ne peuvent pas l’être simplement sous l’angle de la rentabilité du projet. Le risque serait alors que la seule ligne à s’ouvrir soit entre Rennes et Nantes, accentuant encore la barrière invisible qui tend à se forger dans notre région. C’est bien d’aménagement de territoire dont il est question !

 

Jean-Paul Kerrien - Président Investir en Finistère

0
0
le 27/01/2017
Par iwan

80) Rennes - La Brohinière - Loudéac - Carhaix - Châteaulin - Camaret 

81) La Brohinière - Loudéac - Carhaix - Châteaulin

82) Carhaix - Châteaulin - Quimper

83) Saint-Brieuc - Quintin - Loudéac - Pontivy

84) Saint-Brieuc - (voie nouvelle)  Loudéac - Pontivy - Auray - Vannes

85) Saint-Brieuc - (voie nouvelle)  Loudéac - Pontivy - Auray - Lorient - Quimper

0
0
le 27/01/2017
Par iwan

70) Brest - Landerneau - Landivisiau - Morlaix - Plouaret - Guingamp  - Saint-Brieuc - Lamballe - Rennes

71) Brest - Landerneau - Landivisiau - Morlaix - Plouaret - Guingamp  - Saint-Brieuc - Lamballe - Dinan - St-Malo (voie nouvelle) / Dol - Normandie

72) Lannion - Plouaret - Guingamp - St-Brieuc - Lamballe - Rennes

73) Roscoff - St-Pol - Morlaix

74) Carhaix/Paimpol - Guingamp - St-Brieuc

75) Quintin - St-Brieuc - Lamballe

76) Lannion - Guingamp - St-Brieuc - Lamballe - Dinan

77) Dinan - Châteauneuf - St-Malo // Dinan - Dol // Dinan - Dinard

78) Cancale - St-Malo - Dinard - Saint-Cast

79) St-Malo - Dinard - St-Cast - Erquy - St-Brieuc - Paimpol - Tréguier - Perros G / Lannion - Morlaix // Lannion - Perros

80 ) Erquy - St-Brieuc - St-Quay