Dégager des possibilités d’évolution du réseau à long terme

Si la mobilité est aujourd’hui un enjeu majeur, elle le sera encore davantage dans les années à venir révélant des pratiques nouvelles et des aménagements particuliers, notamment du fait des impératifs environnementaux et de la démographie croissante. Il est donc nécessaire d’engager les réflexions sur l’avenir du réseau ferroviaire.

A l’horizon 2020 dans les zones denses, le réseau ferroviaire existant sera au maximum de ses performances en matière de capacité*. En complément des autres objectifs du projet et pour répondre aux enjeux de développement démographique, il paraît important de dégager des possibilités d'évolution à long terme sur le réseau.

* Le nombre de trains maximum pouvant être accueillis par heure et par sens sur le réseau. A ne pas confondre avec la capacité d’emport d’un train en nombre de voyageurs.

Sans LNOBPL, le réseau ferroviaire structurant aura les mêmes performances globales qu’actuellement en Bretagne et entre Nantes et Rennes, dans les prochaines décennies. La demande de mobilité à laquelle il devra être en mesure de répondre sera en revanche tout autre. Compte-tenu de la croissance démographique attendue dans les prochaines années, il apparaît nécessaire d'augmenter les fréquences proposées sur les tronçons les plus occupés. Les abords des métropoles, aux heures de pointe, sont particulièrement concernés. Il s'agira, à long terme, de développer des transports du quotidien (déplacements domicile-travail, domicile-études) plus performants avec une ambition de fréquences au quart d'heure sur les dessertes péri-urbaines (actuellement à la demi-heure).

L’amélioration du réseau ferroviaire est aujourd’hui une priorité pour l’État et les collectivités locales. Dans les régions Bretagne et Pays de la Loire, de nombreux projets poursuivent cet objectif : renouvellement des voies, suppression de passages à niveau, relèvements de vitesse et adaptation de la signalisation pour améliorer la performance, ou encore l’aménagement de pôles d’échanges multimodaux dans les principales gares.

Les améliorations permises par le grand projet ferroviaire LNOBPL sur le réseau structurant du Grand Ouest profiteront également au développement du fret ferroviaire.

Quelques documents pour en savoir plus