Le débat public

Les premières études exploratoires menées sur le projet ont débuté en 2009-2010. Elles ont été suivies par des études préalables au débat public en 2012-2013. Celles-ci ont permis d’étudier différents scénarios d’aménagement répondant aux cinq objectifs du projet.

Comme tout projet de cette ampleur, LNOBPL a fait l'objet d'un débat public. Ainsi, SNCF Réseau a saisi la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) qui a décidé, en janvier 2014, d’organiser un débat public sous l’égide d’une Commission Particulière du Débat Public (CPDP).

Le débat a porté sur l’opportunité du projet et sur les conditions de sa réalisation (les scénarios d’aménagement étudiés). Il s’est déroulé du 4 septembre 2014 au 3 janvier 2015.

  Consulter le site de la CNDP

  Consulter le site du débat

 

Le projet présenté

Carte-Scenario_VERT_BLEU_MAUVE_SCENARIO_V2_P99-01.png

Le débat public a permis de présenter différents scénarios qui associaient la création de lignes nouvelles et l’amélioration des voies existantes :

  • Un scénario mauve : Il permettait d’améliorer la ligne au plus proche du réseau existant, en conjuguant des rectifications du tracé, des suppressions de passages à niveau et la construction de courtes sections de lignes nouvelles. Ce scénario était chiffré à 4,2 milliards d’euros*.
  • Un scénario bleu : Il prévoyait la création de lignes nouvelles, mutualisant les axes Rennes – Quimper et Rennes – Quimper avec une section commune entre Rennes et Redon. Ce scénario était chiffré entre 3,10 et 3,65 milliards d’euros*.
  • Un scénario vert : Il conduisait à la création d’une liaison en « Y » entièrement nouvelle entre Rennes, Saint-Brieuc et Vannes, en plus d’une ligne nouvelle entre Nantes et Rennes. Ce scénario était évalué entre 5 et 5,55 milliards d’euros*.

Par ailleurs, des compléments ont été proposés à ces trois scénarios, il s’agissait de courtes sections de lignes nouvelles, estimées à 500 millions d’euros*.

Deux expertises complémentaires ont, par ailleurs, été commandées par la CNDP durant le débat portant sur les prévisions de trafic et d’évaluation socio-économique du projet et sur la liaison Nantes-Rennes sans desserte de l’Aéroport du Grand Ouest.

* conditions économiques de janvier 2012.

 

Les dispositifs et la participation

Seize réunions publiques territoriales et thématiques et un atelier ont été organisés. En parallèle, un site internet a été mis en place pour informer le grand public et pour permettre à chacun de s’exprimer. Deux modalités spécifiques ont accompagné ces dispositifs principaux : le premier a mobilisé des étudiants et le second a pris la forme de « rencontres voyageurs » pour échanger dans des lieux publics et des gares.

Côté participation, les événements avec le grand public ont rassemblé plus de 2 000 participants. En parallèle, ce sont 16 000 visiteurs qui se sont rendus sur le site du débat. Pas moins de 155 questions ont été posées sur le site. 174 avis et points de vue ont été émis pendant le débat dont 43 cahiers d’acteurs rédigés par les partenaires du projet, des associations et des acteurs économiques du territoire.

 

Les résultats du débat et ses suites

A l’issue de ce débat, la CPDP a rendu son compte-rendu et la CNDP a établi son bilan et a formulé quatre recommandations pour la suite du projet :

  • L’élargissement du champ de la discussion, d’un projet d’infrastructure à un projet de service ferroviaire et à un projet de territoires ;
  • L’implication de l’ensemble des acteurs des politiques de transport et d’aménagement pour permettre une réflexion collective, notamment sur les thèmes de la mobilité et de l’aménagement du territoire, avec pour priorité l’amélioration des trains du quotidien ;
  • La justification des choix techniques et des hypothèses retenues ou abandonnées, notamment pour la liaison Nantes – Rennes ;
  • Une attention particulière à la question des emprises foncières et des impacts environnementaux.

​​  Consulter le compte-rendu de la CPDP​​

  Consulter le bilan de la CNDP

SNCF Réseau a décidé le 21 mai 2015 de poursuivre les études et la concertation sur le projet ferroviaire de Liaisons nouvelles Ouest Bretagne - Pays de la Loire sous la forme d’une étape complémentaire.

Dans sa décision, le maître d’ouvrage précise que le débat a permis de valider les objectifs du projet, mais n’a pas permis de dégager un scenario d’aménagement préférentiel.

  Etape complémentaire au débat public