Qu’est-ce que LNOBPL ?

Le grand projet ferroviaire des Liaisons nouvelles Ouest Bretagne - Pays de la Loire, ou LNOBPL, consiste, à l’horizon 2035 et au delà, à améliorer la performance des liaisons existantes sur les axes Nantes - Rennes - Bretagne Sud et Rennes - Brest, par une augmentation des fréquences des trains et une réduction des temps de parcours.

Ce grand projet est né d’une volonté politique forte de l’Etat, des élus des régions Bretagne et Pays de la Loire et de SNCF Réseau de continuer à développer des services de mobilité performants pour accompagner la croissance démographique et économique de ces territoires. Il s’inscrit dans la continuité de la Ligne à Grande Vitesse Bretagne - Pays de la Loire, mise en service en juillet 2017, et de la modernisation du réseau ferré existant sur les axes Rennes - Brest et Rennes - Quimper.

carte

 

Les enjeux du territoire

Les évolutions sociétales et environnementales nécessitent de repenser les modes de vie et l’organisation globale de la société pour lutter contre le réchauffement climatique et également s’y adapter. Le mode ferroviaire doit accroître sa place dans les mobilités car il permet d’accompagner la transition écologique et solidaire. L’essentiel des rails d’aujourd’hui ont été conçus il y a 170 ans ; avec LNOBPL, il s’agit de se projeter dans les cinquante prochaines années pour imaginer la place du train dans les déplacements à l’ouest de Nantes et Rennes, sur deux régions qui devraient accueillir à l’horizon 2050 un million d’habitants de plus qu’aujourd’hui. 

Les défis de mobilité

Dans le but de répondre à ces fortes attentes du territoire, quatre grands objectifs ont été définis. C’est sur le fondement de ces objectifs qu’ont été conduites les réflexions permettant de préciser LNOBPL. Il s’agit de :

  • Améliorer l’accessibilité de la pointe bretonne
  • Renforcer le réseau inter-villes
  • Rapprocher les capitales régionales Nantes et Rennes
  • Desservir le futur aéroport du Grand Ouest
  • Dégager des possibilités d’évolution du réseau à long terme

La desserte du futur aéroport du Grand Ouest faisait partie des objectifs initiaux de LNOBPL. Cependant le 17 janvier 2018 le Gouvernement a décidé d’abandonner le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes​. 

Les objectifs du projet

Suite à différentes études, ces objectifs ont été débattus et précisés lors de deux étapes successives de concertation. De nombreux acteurs, venus d’horizons très divers, ont pu donner leur avis sur le projet, les aménagements proposés ainsi que les scénarios d’aménagement souhaités.

Les partenaires

Des partenaires, réunis au sein d’un Comité de pilotage, cofinancent LNOBPL. Ce comité réunit l’Etat, les deux Conseils régionaux de Bretagne et Pays de la Loire, les quatre Conseils départementaux des Côtes-d’Armor, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine, et du Morbihan, les trois Métropoles de Brest, Nantes et Rennes ainsi que SNCF Réseau, maître d’ouvrage.

Les étapes du projet

Après un débat public en 2014 et 2015, puis une étape complémentaire au débat public menée en 2016 et 2017, il était nécessaire de connaître les décisions sur l’aéroport de Notre-Dame des Landes et la Loi d’orientation sur les mobilités pour poursuivre les études. A la suite de la signature du Pacte d’accessibilité et de mobilité pour la Bretagne et du Contrat d’avenir pour les Pays de la Loire le 8 février 2019, la décision ministérielle du 21 février 2020 a acté le lancement des études préliminaires de LNOBPL dont la première phase se déroule en 2021 et 2022. La première phase des études préliminaires a pour objectif de produire la feuille de route LNOBPL incluant notamment la trajectoire d'amélioration des axes Nantes - Rennes - Bretagne sud et Rennes - Brest. 

Le scénario préférentiel